Papa, Maman, Toro y Moi

Publié le par Dans.la.solitude.des.champs.(de).sons

Article-Toro-Y-Moi---live.jpg

 

Quel artiste : Toro Y Moi

Où le concert : Cargo (Shoreditch, Londres)

Quand le concert : 19 Octobre 2010

Dans quel tiroir : Chillwave, electronica, pop à reverb, couches de son

Etat des esgourdes : plutôt contentes

Nous voilà au Cargo, au milieu des pulls à flocons et des skinny jeans, à boire une bière à 5£. Très beau bar ceci dit.

Deux premières parties, Munch Munch et Visions of Trees. Munch Munch, groupe pop aux structures trop complexes pour être honnêtes, mais qui ma foi réussit à produire des grosses rythmiques et des sonorités travaillées. Si on met de côté le chanteur un peu à côté de sa voix, et les superpositions d'instruments souvent excessives, le tout se laisse écouter. Le groupe suivant par contre, Visions of Trees, mélange entre Mylène Farmer, la gestuelle de Céline Dion et des beats liquido-trance, ne convainc pas franchement. Chanteuse omniprésente, omnicriante devrais-je dire, et mal de tête garanti cinq minutes après le début du set.


Toro Y Moi (que l'on prononce bien comme ça s'écrit, du coup, pas de piège) entre en scène, et livre un set vraiment maîtrisé. Les couches de synthés se marrient à merveille avec la voix chaloupeuse (pourquoi pas) de Chaz Bundick, les beats sont efficaces, plus que sur l'album Causers Of This, et un certain groove se dégage de plusieurs morceaux. Le tout noyé dans la reverb bien sûr, chillwave oblige, mais ce qui crée une homogénéité assez agréable. D'une manière générale, les morceaux prennent une autre ampleur en livre. On passe de la brume plutôt légère de l'album à une immersion dans un mur de son rythmée par des beats, des coups de basse, des gimmicks de voix. 
Une bonne surprise sur scène donc.

 

Toro Y Moi - You Hid

 

 

 

 

A-A

Publié dans Les qu'on sert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article