L'année 2012 en dix chansons

Publié le par Dans.la.solitude.des.champs.(de).sons

Dans la vie il n'y a pas que les albums, il y aussi de très bonnes chansons qui sont mieux seules que (mal) accompagnées. À dessein, j'ai choisi de ne retenir aucune chanson tirée d'un des albums du Top 10, ce qui fait dix artistes de plus à (re)découvrir. Même vingt, en fait, car chacune des morceaux sélectionnés dans ce classement sera accompagné d'un lien vers une autre chanson, plus ou moins dans la même veine ou qui peut apporter une variation intéressante sur un même genre. Vous trouverez un lien pour une playlist Spotify (qui ne contiendra ni « I Walk » ni « 58th St. Fingers », malheureusement), ainsi qu'une playlist Youtube avec tous les morceaux à la fin de l'article. Bonne écoute, et n'hésitez pas à nous faire part de vos coups de coeur !

 

10


 

Majical Cloudz - « What That Was »

 

Quand j'entends cette chanson de Magical Cloudz, j'ai du mal à croire que des gens aient pu décréter un jour que le synthé et la boîte à rythme étaient ringards. Ici, ces deux instruments accompagnent délicatement de jolies paroles sur l'amitié par delà le cool et le kitsch. Ceux qui trouvent ça guimauve ont certainement un cœur de pierre.

Et aussi : Advance Base - « Summer Music »

 

9

 

Gap Dream - « 58th St. Fingers »

 

Tant que l'indie rock à réverbe donnera naissance à des chansons aussi parfaites que celle-ci, il n'y aura aucune raison de s'intéresser aux groupes qui se préoccupent de notions aussi secondaires que l'originalité, la nouveauté, le décloisonnement des genres, etc.

Et aussi :  White Fence - « It Will Never Be »

 

8

 

 

Turing Machine - « Lazy Afternoon of the Jaguar »

 

 

Un morceau de krautrock via l'électro de LCD Soundsystem. Probablement le truc le plus racé et le plus planant à avoir été fait cette année. Attention : écouter cette chanson au casque dans la rue peut faire naître chez certaines personnes le sentiment d'être le roi du monde.

Et aussi : Zombie Zombie - « The Wisdom of Stones (Do You Believe in...?) »

 

7

 

Lescop - « La Forêt »

 

 

Et un de plus qui pleure encore la mort de Ian Curtis et s'imagine que Manchester est le centre du monde. Ca a trente ans de retard (ou environ quatre si on prend le début de la mode revival 80s comme point de départ), mais c'est fait avec beaucoup de goût et de maîtrise, et dans la langue de Gainsbourg – please. Lescop, un choix approuvé par Arnaud Montebourg.

Et aussi : Taxi - « O Safari »

 

6

 

Mister Lies - « I Walk »

 

 

En faisant le tour de ma bibliothèque iTunes, j'ai découvert avec stupéfaction qu'« I Walk » datait de 2012 et non de 2011. Voilà, tout est dit, « I Walk » ressemble terriblement aux chansons qui ont animé mon année 2011, James Blake en tête. Pire, elle participe d'un genre déjà ringard, l'horriblement nommé et vite oublié post-dubstep. Il n'empêche qu'elle reste une sacrée bonne chanson, qui me donne encore des frissons à l'occasion, quand il pleut, que tout est silencieux dehors et qu'il est beaucoup trop tard.

Et aussi : Airhead - « Wait »


 

5

 

Liars - « No. 1 Against the Rush »

 

On pourrait penser que les groupes de noise rock choisissent de faire du bruit pour cacher la misère ; ce n'est certainement pas le cas des bruyants Liars. « No. 1 », comme toutes les chansons de WIXIW, est une petite merveille de rock géométrique, habilement parsemée de clapotis électroniques à faire danser un mille-pattes. Il y a des chances que Thom Yorke soit vert de jalousie.

Et aussi : The Soft Moon - « Insides »

 

4

 

Holograms - « Chasing My Mind »

 

 

On fait difficilement plus con que les accords de cette chanson synthpunk du groupe suédois Holograms. Con, mais bon. « Chasing My Mind » arrive même à nous faire croire que le Manchester des années 80 était sexy, et que le Stockholm d'aujourd'hui y ressemble.

Et aussi : Lower - « Craver »

 

3

 

Earl Sweatshirt - « Chum »

 

 

Dans la vie, il y a un truc bien. C'est le hip hop funky et dansant. Dans la vie, il y a un truc encore mieux. C'est le hip hop dépressif et perclus de haine de soi.

Et aussi : Captain Murphy / Flying Lotus - « Lesson 2: Brainwash »

 

2

 

Tame Impala - « Feels Like We Only Go Backards »

 

 

Un titre de chanson qui est aussi un principe vital pour Tame Impala, groupe rock psyché obsédé par les 60s. Lonerism ne m'a que moyennement convaincu, par contre, « FLWOGB » est tellement bath que si elle avait été signée par les Beatles, elle figurerait probablement très haut au panthéon de leurs meilleures chansons.

Et aussi : Yeti Lane - « Warning Sensations »

 

1

 

John Talabot - « Journeys (feat. Ekhi) »

 

 

À chaque fois que je passe un bon moment, je voudrais avoir/j'ai cette chanson qui résonne dans un coin de mes oreilles. Sur « Journeys », il n'y a pas d'effusions de joie, mais une euphorie discrète, simple et communicative qui fait tout simplement sourire. Accessoirement, c'est une chanson qui me donne envie de voyager.

Et aussi : Four Tet - « Jupiters »

 

 

 

La playlist Spotify est ici.

 

Et la playlist Youtube








Publié dans Les Tops.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article